Qi Gong de la cigogne

Méditation






Méditer, c’est à ma portée… !  
Pas besoin de se réfugier dans un ashram indien ou un monastère tibétain pour méditer ! Chez soi, au bureau ou dans le métro, on peut pratiquer l’art d’être zen et lutter contre le stress.


Méditer, c’est quoi au juste ?

La méditation est une discipline de vie qui puise ses racines dans les courants spirituels indo-tibétains du bouddhisme, mais aussi dans la tradition chrétienne, juive, soufie … Elle associe relaxation musculaire, concentration et respiration. On peut méditer allongé, assis, en marchant ou en faisant des mouvements (tai-chi ou qi gong…). Objectif : chasser les tensions et (re) trouver la paix intérieure.

Pourquoi la méditation fait du bien ?
Méditer a des effets bénéfiques sur la tension artérielle, le taux de cholestérol, l’eczéma… « En gérant mieux son stress, on se « reconnecte » à soi-même. En retrouvant sa vitalité, on renforce ses défenses immunitaires », On renforce aussi sa capacité d’attention aux autres, souligne Matthieu Ricard, moine bouddhiste (auteur de L’art de la méditation, éd. Nil, 12,5O€), interprète du dalaï-lama. Quel que soit l’angle sous lequel vous l’envisagez (santé, transformation personnelle, spiritualité), méditer, c’est tout bénéf !

Comment débuter ?
◾Dans un lieu calme : sur le canapé, votre lit ou sur une chaise (fesses légèrement surélevées par rapport aux genoux). Entrainée, vous pourrez méditer dans l’avion, au bureau, sous la douche…
◾Dans une position confortable : « La posture physique influe sur l’état mental », souligne Matthieu Ricard. Trop avachie, on risque de s’endormir, trop tendue, la crampe peut survenir. La meilleure posture : s’asseoir, la colonne droite, mais relâchée, les yeux mi-clos ou fermés. Plus facile quand on débute, la « posture birmane » consiste à poser mollets et pieds au sol, jambes repliées l’une devant l’autre. Mais rien ne vous empêche d’alterner méditation assise et en marchant. Avec de l’entraînement, vous adopterez la posture reine du lotus sans vous fatiguer : assise en tailleur, on replie le pied gauche sur la cuisse droite et le pied droit sur la cuisse gauche.
◾En respirant : « Enlevez ceinture et tout ce qui serre, La respiration doit être profonde, régulière. Inspirez, expirez. Concentrez-vous sur votre souffle et votre respiration abdominale. Comptez vos respirations en silence vous aide à rester concentrée. »
◾Le bon tempo : 10 à 15 minutes par jour suffisent.

Méditer: c’est dur ou pas ?
Assaillie de pensées parasites (« Qu’est-ce qu’on va manger ce soir ? » « Je n’ai pas boucler le dossier Dupont pour demain »…), on a du mal à ne « rien faire ». Le bouddhisme compare d’ailleurs l’esprit à un singe qui se balance de branche en branche ! Méditer, ce n’est pas bloquer ses pensées ne les chasser, mais s’entrainer à les « regarder passer » sans se focaliser ni se laisser emporter par elles. Pratiquer cet exercice de « pleine conscience » vous aidera peu à peu à vous recentrer.

Ça marche pour les enfants ?
« Oui, à condition d’entrer dans leur univers et de faire travailler leur imaginaire, en associant relaxation et images de la nature »
◾A lire : Le yoga des petits pour bien dormir, Rebecca Whitford, Martina Selway et Stéphanie Alglave, Gallimard Jeunesse, 9,50€. 10 postures amusantes à imiter, comme la chauve-souris (la tête en bas), le hérisson (en boule)… pour se relaxer.
◾A écouter : Relaxation et détente des enfants, Philippe Barraqué, Pure Music, 20,75€. Des chansons et des relaxations guidées par un musicothérapeute pour se détendre et apaiser leurs petits bobos…

Comment se déroule une séance ?
Un cours de méditation d'1h : pendant 15 minutes, on se prépare avec des étirements pour chasser les tensions et chauffer ses articulations. Ensuite, assise en position du lotus, le dos bien droit, on se concentre sur sa respiration et sa méditation, aidée par le prof.

Cinq trucs pour préparer son corps à méditer
1.Placez bien vos jambes, étirez votre colonne vertébrale.
2.Balancez le corps de chaque côté, puis d’avant en arrière.
3.Inclinez le bassin vers l’avant et assouplissez votre ventre (il se soulève à l’inspiration, il retombe à l’expiration).
4.Rentrez le menton, placez votre langue contre le palais, respirez par le nez.
5.Posez les mains sur les cuisses ou les genoux et décontractez votre corps.

Un petit exercice pour favoriser sa concentration
1.Placez une orange dans une assiette, fermez les yeux.
2.Ouvrez les yeux, regardez le fruit, comme si c’était la première fois ; observez sa taille, sa forme, sa couleur, sa texture…
3.En la pelant, concentrez-vous sur vos sensations : son poids, le contraste entre la chair et la peau…
4.Avant de la manger, sentez l’oranger. Mordez pour en ressentir la texture, le jus…
5.Mâchez l’orange en restant attentif à la palette de sensations dégagées.