Qi Gong de la cigogne

Posture de l'arbre

 

 

 

 

ZHAN = se tenir debout     ZHUANG = pieu, poteau

Généralement nommé : Posture de l'arbre
aussi appelé yang sheng zhuang (posture pour nourrir le principe vital)

 Le zhan zhuang (postures debout) est l'entraînement le plus important du YANG SHENG QI GONG et du  YI QUAN.  Les postures sont à la fois le début, le déroulement et la fin des exercices. Leur exactitude est essentielle. Il existe plusieurs postures d'entraînement suivant l'âge, le niveau de pratique et la condition physique.

Le respect des placements articulaires de la posture de base est nécessaire pour obtenir la détente
 du corps et la concentration de l'esprit. La création des mouvements en découle.

- Pieds parallèles, largeur des épaules 
- flexions des genoux
- Relâchement des hanches
- Relèvement de l'anus
- Rétroversion du bassin
- Relâchement du bas du dos
- Poitrine rentrée
- Dos étiré (détendu)
- Abaissement des épaules
- Coudes vers le bas et écartés
- Relâchement des poignets
- Suspension de la tête
- Reculement du menton

La posture peut durer de 5 minutes à 1 heure.

Il faut l'aborder progressivement et augmenter la durée quand on sent une amélioration dans la détente et le bien-être. Généralement les Chinois considèrent qu'une durée de 20 minutes quotidiennes permet une transformation du corps de l'intérieur.

Le Zhan Zhuang Gong est pratiqué dans de nombreuses écoles de QI GONG
 avec des objectifs différents, ceci dépendra de notre imagination,
 de notre concentration, de nos pensées créatrices (YI) :

- Méditer avec une respiration calme
- Détendre le corps et l'esprit
- Visualiser des points énergétiques
- Ouvrir à la petite (xiaozhoutian) et la grande circulation (dazhoutian) énergétique
- Réalisation des 6 coordinations (liu he) pour ressentir la globalité du corps (zheng ti)
- Etudier les forces essentielles et les forces multidirectionnelles (hunyuan li)


Dans le Yi Quan,la pratique du zhan zhuang est suivie par le shili (essayer la force) pendant 5 à 15 minutes, puis par la marche. On étudie ensuite les tui shou. L'étude des techniques de combat est abordée après ce long processus.

Le zhan zhuang a des racines très anciennes. La patience et les années de pratique sont un facteur primordial pour la compréhension de la méditation. Le zhan zhuang est à la fois simple et complexe comme tous les arts de haut niveau. Il permet à chacun de trouver les choses essentielles comme la méditation, le bien-être, le calme, la sensation de soi, la vitalité, l'équilibre, le renforcement interne.

Pour connaître les différentes pensées pour obtenir la décontraction lire attentivement
le texte de Maître Wang Xiangzhai

Texte de Maître Wang Xiangzhai : "zhan zhuang gong"